top of page

220 LA FORÊT DE LUHAN

Auteur de projet

he-architectes

Objet

Projet d'éco-lieu participatif

Lieu

4920 Harzé (Beglique)

Maîtrise d'ouvrage

La Forêt de Luhan

Statut

Commande : Mars 2020 / Dossier d'exécution : en cours

Surface

Superficie terrain : 30 000m² (3Ha)
Surface totale construite : 611m²

Description du projet

La Forêt de Luhan qu’est-ce que c’est ?

La Forêt de Luhan, projet agricole collectif, est un éco-lieu participatif qui investit les enjeux de l’autonomie alimentaire. Une réponse collective et expérimentale a semblé opportune pour répondre aux enjeux liés à l’alimentation et à l’activité agricole aujourd’hui en Belgique : difficulté d’accès à la terre, investissements colossaux et dépendance aux subsides, isolement des agriculteurs, appauvrissement des terres en lien avec des pratiques intensives, nécessité de penser des réseaux locaux garant de la sécurité alimentaire, … Le modèle développé se veut donc très en phase avec les enjeux climatiques actuels : modèle non-intensif et très diversifié, semences non-hydriques et adaptatives aux caractéristiques du terrain, stockage et réutilisation des eaux de pluies, lagunage des eaux grises, compostage des matières organiques, construction écologique, maximisation de la biodiversité sur site etc.).

Concrètement, la forêt de Luhan aujourd’hui c’est :

- Une activité de maraîchage qui nourrit une 40aine de ménages en moyenne à l’année.
- Une épicerie qui commercialise les légumes produits sur site, une sélection de vrac, les fromages de deux fromagères de la région, le pain d’une boulangère et une sélection de produits locaux – tisanes, miel, confitures…).
- Une forêt nourricière (plantée à l’automne 2021), qui comptent des arbres fruitiers hautes et basses tiges, petits fruits, haie nourricière et biodiversité, essences régénératives.

La Forêt de Luhan comme projet collectif se veut participatif et ouvert sur son environnement proche. Ceci se traduit de différentes manières :

- Accueil de bénévoles : Organisation de journée d’accueil pour toutes personnes désirant donner un coup de main et découvrir l’activité maraîchère.
- Accueil de groupes : chaque année, L’aisbl accueille durant une dizaine de journées des groupes de jeunes ou de personnes en réinsertion socio-professionnelle via des partenariats avec différentes structures : EVA, Solidarcité, IPPJ, Service citoyen….
- Chantier-participatifs : en fonction des besoins, une série de chantiers participatifs sont proposés que ce soit autour des gros travaux du maraichage (exemple en 2021 : déplacement des serres, préparation des terres en début de saison …) ou de l’entretien du jardin forêt.
- Programme d’ateliers : nous proposons en saison, une dizaine d’ateliers (pour la plupart payants) centrés sur l’autonomie alimentaire au sens large, par exemple en inculquant des notions sur les plantes sauvages, le semis, le fauchage, la vannerie, etc.
- Événements : il s’agit de deux portes ouvertes annuelles et depuis 2021, l’organisation sur site d’un marché de producteurs locaux qui a réuni une dizaine de producteurs un vendredi sur deux de début juin à fin septembre, la tenue en 2021 de 6 tables d’hôtes (une occasion de valoriser la production, de faire connaître le lieu à un nouveau public).

Description du projet.
Le projet prévoit la construction d’une installation indispensable à l’exploitation en implantant un hangar agricole et la construction du logement de l’exploitant dont les activités maraîchères constituent l’activité principale. Le programme est complété par trois activités de diversification complémentaire.
1) La première est liée à la valorisation et la commercialisation des produits de l’exploitant par le bais de l’implantation d’une épicerie au sein du volume destiné au logement de l’exploitant.
2) La deuxième est destinée à l’hébergement touristique en implantant cinq yourtes sur la parcelle. L’activité d’accueil à la ferme (en habitat léger) est utile d’une part pour compléter les revenus de l’activité agricole mais aussi pour accueillir stagiaires, woofers.
3) La troisième vise à permettre la pédagogie à la ferme en réservant dans le logement une salle polyvalente. Le local polyvalent permettra d’accueillir différentes activités de formations, ateliers, école à la ferme et programme d’activités complémentaires aux activités agricoles et à celles se déroulant déjà à Harzé (principalement au niveau de l’ancienne commune).

La maison de l’exploitant :
Afin de préserver tant la lecture paysagère et rurale du site, ainsi que les surfaces de parcelles cultivables disponibles, le parti est d’ériger le volume du logement de l’exploitant – additionné des fonctions complémentaires d’épicerie et de la salle polyvalente – au plus proche et en s’alignant sur les volumes existants afin de former un ensemble de bâtiments de type « hameau ».

Pour permettre l’accueil du public (clients, participants aux chantiers et ateliers d’autonomie) lié aux activités connexes, une zone de parking, de 10 places et de forme trapézoïdale, fait office de tampon avec le nouveau volume. Pour rester carrossable la pente de la rampe doit être la plus faible possible. Cette dernière ainsi que le plateau du parking constituent donc une zone de remblais drainant sur le terrain naturel afin de compenser la déclivité naturelle importante entre la rue et le site. Le bâtiment, composé de trois niveaux, prend place derrière ce remblai qui permet alors de masquer entièrement le R-1. A rue, nous avons alors la lecture d’un volume simple composé d’un rez-de-chaussée et d’un étage sous toiture.

Le rez-de-chaussée (de parking) accueille donc les activités complémentaires. Deux entrées distinctes permettent la polyvalence des usages. L’une d’entre-elles donne directement accès à l’épicerie. L’autre comprenant un sas permet l’accès à la salle polyvalente, ses sanitaires attenant ainsi qu’à la cage d’escalier. Les deux pièces communiquent entre elles et pourront être scindées à l’aide d’une cloison légère amovible ou d’un rideau. Ces espaces s’ouvrent largement sur le paysage et profitent de la bonne orientation du volume pour accueillir les rayons du soleil venant du sud. C’est donc naturellement qu’une terrasse et un balcon viennent s’adosser contre le volume afin d’étendre la surface et les activités au dehors.

La cage d’escalier distribue les zones réservées au logement. Au R+1, sous toiture, on trouve les chambres ainsi que la salle-de-bains. Le pied de toiture est limité à 1,20m du niveau plancher afin de permettre un usage confortable de l’espace tout en permettant de réduire considérablement la volumétrie générale du bâtiment et ainsi son impact dans le paysage.

Au R-1, soit au niveau rez-de-champs, on trouve le séjour-cuisine. A l’arrière de ce dernier, on profite du remblai pour intégrer un espace de stockage sous le parking, ainsi qu’un espace douche-sanitaires pour les usagers de l’accueil à la ferme. Depuis les champs, c’est donc un bâtiment à deux étages + toiture que l’on perçoit dans le paysage.

Le bâtiment possède deux revêtements de façade inhérents à la méthode constructive et son usage. Au R-1, au niveau des champs, le bâtiment présente un revêtement de façade en enduit de chaux posé à même le bloc de béton. Etant un lieu de passage, où la manutention sera importante due à l’espace de stockage, le bloc de béton, en plus de supporter les deux étages, présente des propriétés mécaniques intéressantes pour résister aux éventuels chocs. L’enduit à la chaux lui sert de protection supplémentaire à la pluie et limite également la prolifération de parasites (acariens, champignons, etc.). Qualité intéressante pour l’entreposage.

Les étages supérieurs sont réalisés à l’aide de la méthode constructive du Greb.

Cette méthode consiste à réaliser un cadre en bois remplis de paille. Côté intérieur, La paille est recouverte d’un cimentage chanvre/chaux. A l’extérieur, le « greb » est protégé par un bardage en bois naturel vertical similaire à celui qui a été prescrit dans le permis de Liberty Rando.

Les châssis seront en bois afin d’utiliser autant que possible des matériaux naturels, en accord tant avec la philosophie du lieu que celle du maître de l’ouvrage.

Stabilité

Assise srl

  • Instagram - Black Circle
  • Facebook - Black Circle
148_LOGO.png
bottom of page